Jacques Chirac : le tacle assassin plein d'autodérision de sa femme Bernadette contre ses rivales

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Catherine Nay continue de livrer de nouvelles révélations sur le monde de la politique française dans le deuxième tome de Tu le sais bien, le temps passe, publié aux éditions Bouquin, et qui sort ce jeudi 25 novembre. Un ouvrage dans lequel elle couvre cette fois-ci les années 1995-2017, de l'élection de Jacques Chirac à celle d'Emmanuel Macron. Pour l'occasion, elle a accepté de se confier pour Paris Match. Dans ce second tome, elle fait notamment des révélations au sujet de Bernadette Chirac. La journaliste la décrit comme une femme baffouée, mais prête à tout pour que la cote de popularité de son mari soit au plus haut.

Bernadette Chirac avait fait de nombreuses confidences à Catherine Nay alors que les deux femmes étaient ensembles chez le coiffeur rue de Bourgogne. L'auteur décrit la femme du regretté Jacques Chirac comme "stratège" et amusante. Elle a notamment été marquée par quelques phrases qu'elle lui a dites : "Tous les matins, Jacques me dit que j'ai une chance formidable de l'avoir épousé" ou encore "Elles sont devenues aussi laides que moi", en parlant de ses rivales.

Bernadette Chirac : "Vous ne saviez pas que le président était veuf ? "

Catherine Nay raconte également dans ses mémoires les débuts de Jacques et Bernadette Chirac à l'Élysée. C'était le 17 mai 1995, et Catherine Nay avait rendez-vous avec l'épouse du Président. Arrivée devant le Palais, elle est emmenée jusqu'à son bureau, mais "arrivée à destination, je m'aperçois (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

"Je suis anéanti, je n'ai même pas envie de me défendre" : cette réaction troublante de Nicolas Hulot à l'appel d'Elise Lucet
EXCLU. Agathe Lecaron : ses confidences sur son mari et ses nombreuses ruptures douloureuses
"Je peux t'aider à avoir un boulot à TF1" : ce qu'aurait dit Nicolas Hulot à une de ses accusatrices avant de l'agresser
Nicolas Hulot : Maureen Dor l'accuse d'agression sexuelle dans une lettre bouleversante
INFO CLOSER. Eric Zemmour va être papa en 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles