Jacques Audiard : comment le réalisateur a tourné son film Les Olympiades en plein confinement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après Cannes, Jacques Audiard a choisi Angoulême et le 14è Festival du Film Francophone, pour dévoiler au public et en avant-première son nouveau long-métrage, Les Olympiades. Après la férocité de son western Les frères Sisters (2018), le cinéaste opte pour la sensualité et la comédie, en explorant le badinage amoureux de trentenaires parisiens, dans un quartier du 13è arrondissement de la capitale, les fameuses Olympiades. Co-écrit avec les réalisatrices Céline Sciamma et Léa Mysius, le film suit Emilie (Lucie Zhang), une jeune femme qui vit dans l'appartement de sa grand-mère et cherche un colocataire. C'est ainsi qu'elle rencontre Camille (Makita Samba), un professeur au lycée, qui recherche une colocatrice avec laquelle il pourra avoir des relations sexuelles sans être en couple. Bientôt, ce duo va croiser la route de Nora (Noémie Merlant, vue dans Portrait de la jeune fille en feu), une étudiante, et d'Amber (Jehnny Beth), une travailleuse sexuelle en ligne...

C'est à l'automne 2020, pendant le second confinement lié à la pandémie de Covid-19, que le réalisateur d'Un prophète et ses équipes ont effectué les prises de vues du long-métrage, librement adapté des nouvelles graphiques de l’auteur américain Adrian Tomine. "On a tourné en plein confinement, on se faisait tester toutes les semaines" se souvient Jacques Audiard. "Mais, dans les très grandes contraintes comme ça, le fait qu'on se retrouve pour tourner, on était très heureux. On se disait qu'on échappait à cette fatalité (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

A l'origine (Numéro 23) : retour sur le fait divers qui a inspiré le film (VIDEO)
Programme TV : les meilleurs films à voir ce dimanche 29 août sur les chaînes gratuites
Papa ou maman 2 (M6) : que deviennent les enfants du film ?
“Mes enfants n’ont jamais vu Camping” : Franck Dubosc explique qu'il n'a pas encore montré ce film à ses fils (VIDEO)
Les Rivières pourpres (Ciné+ Frisson) : pourquoi le thriller de Mathieu Kassovitz a marqué l'histoire du cinéma français

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles