Jacqueline Sauvage, qui avait été graciée pour avoir tué son mari violent, est morte

Justine Chevalier avec Rym Bey
·1 min de lecture

Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent et graciée par le président de la République, est morte à l'âge de 72 ans.

Jacqueline Sauvage, devenue symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes, est décédée, a appris BFMTV auprès de son avocate confirmant les informations de La République du Centre

L'histoire judiciaire de Jacqueline Sauvage s'était transformée en affaire sociétale et même en affaire d'Etat. En septembre 2012, alors âgée de 65 ans, elle avait tuée de trois coups de fusil de chasse son mari. Un homme qui la battait régulièrement depuis des années. En 2014 puis en 2015 en appel, Jacqueline Sauvage a été condamnée à 10 ans de réclusion criminelle pour ce meurtre. Une peine minimale pour ce type de crime qu'avait réclamé le procureur général.

Jacqueline Sauvage était alors emprisonnée provoquant une importante mobilisation remontant jusqu'au sommet de l'Etat. En janvier 2016, le président de la République François Hollande lui avait accordé une grâce partielle lui permettant une sortie de prison anticipée alors que sa condamnation prévoyait une période de sûreté incompressible de 5 ans. Avant de lui accorder une grâce totale en décembre de la même année.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :