Jacobo Machover : « Les Cubains veulent la liberté »

·1 min de lecture
Les manifestants ont dénoncé l’absence de liberté, la situation sanitaire catastrophique à la suite de la pandémie de Covid-19, et le marasme économique.
Les manifestants ont dénoncé l’absence de liberté, la situation sanitaire catastrophique à la suite de la pandémie de Covid-19, et le marasme économique.

Des milliers de Cubains ont défilé dimanche contre le régime communiste à La Havane et dans d?autres villes lors de manifestations sans équivalent depuis au moins un quart de siècle sur l?île caraïbe ? certains observateurs disent même qu?elles étaient les plus massives depuis le soulèvement castriste de 1959 qui porta le Parti communiste au pouvoir. Les manifestants ont dénoncé l?absence de liberté, la situation sanitaire catastrophique à la suite de la pandémie de Covid-19, et le marasme économique qui se traduit par une série de pénuries de médicaments et d?aliments. Beaucoup réclamaient la démission du président Miguel Díaz-Canel, 61 ans, qui est depuis la démission de Raul Castro, il y a trois mois, le premier secrétaire (chef) du Parti communiste.

Les forces de l?ordre ont interpellé de nombreux protestataires. Les autorités ont depuis coupé l?accès à Internet pour empêcher la diffusion de mots d?ordre contestataires sur les réseaux sociaux. L?écrivain et essayiste cubain Jacobo Machover, qui vit en exil à Paris, est l?auteur notamment de La Face cachée du Che (Armand Colin) et de Cuba, de Batista à Castro, une contre-histoire (Buchet-Chastel). Il décrypte ce mouvement de révolte.

Le Point : Que veulent les manifestants ?

Jacobo Machover : La liberté. Ils scandent aussi « nous n?avons pas peur » et parfois « nous avons faim ». C?est une revendication large. La liberté, c?est la fin du communisme, la fin de la dictature, la liberté d?expression, la liber [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles