Jack Lang à propos d'une tribune pour décriminaliser la pédophilie : "C'était une connerie"

·1 min de lecture

"Il n'y a pas de mots pour définir l'inceste et la pédophilie", explique Jack Lang, au micro d'Europe 1, lundi. Le président de l'institut du monde arabe a été interrogé sur sa signature d'une tribune, en 1977, pour décriminaliser les rapports sexuels avec les mineurs. "C'était une connerie, c'était après 1968 et nous étions portés par un vent libertaire. Cette tribune était inacceptable". Il ajoute : "Il faut en finir avec l'omerta qui pèse sur l'inceste et qui concerne énormément de familles".

>> LIRE AUSSI -Inceste : le nombre de signalements en hausse depuis l'affaire Duhamel

"Une série d'intellectuels"

En janvier 1977, une tribune est publiée dans Le Monde puis dans Libération. Elle avait été rédigée alors que s’ouvrait devant la cour d’assises des Yvelines le procès de trois hommes jugés pour "attentats à la pudeur sans violence sur mineurs de moins de 15 ans" pour avoir filmé et photographié des victimes âgées de 12 ou 13 ans, lors de jeux sexuels.

"On était très nombreux à l’époque à signer cette tribune : il y avait Daniel Cohn-Bendit, Michel Foucault, une série d’intellectuels", se justifie Jack Lang. "Nous n’étions pas seuls à penser cela. Je pense notamment à Catherine Dolto, qui professait ce genre d’appréciations. Mais ce n'est plus mon sentiment aujourd'hui."

>> LIRE AUSSI -Le politologue Olivier Duhamel quitte toutes ses fonctions

"J'ai fait une connerie"

Dans la tribune, on peut notamment lire que "la loi française se contredit lorsqu’elle reconna...


Lire la suite sur Europe1