« J’en ai strictement rien à foutre d’être instrumentalisée » : Magali Berdah revient sur ses interviews des candidats à l’élection présidentielle

Instagram @magaliberdah

Hier, dimanche 11 septembre, France 2 diffusait enfin son nouveau numéro de Complément d’enquête intitulé : « Arnaques, fric et politique : le vrai business des influenceurs. On y découvrait les salaires mirobolants de certains influenceurs dont Milla Jasmine qui a confié pouvoir gagner entre 15 à 60 000 euros par mois grâce à ses placements de produits. Elle assurait même « sans tabou » être millionnaire. On apprenait les sommes folles que pouvaient toucher pour un seul post des célébrités comme Nabila ou encore Jessica Thivenin. Et on découvrait surtout Magali Berdah dans tous ses états, notamment suite aux accusations que porte à son encontre le rappeur Booba qui plutôt que de parler d’influenceurs, les surnomme Influvoleurs.

À lire également

Combien les stars de télé-réalité touchent-elles pour un placement de produit ?

"Il n’y a pas de question sur le fond politique"

La papesse de la télé-réalité à la tête de Shauna Events sait faire parler d’elle, en témoigne ses vidéos YouTube où elle interviewait les candidats à la présidentielle en amont des dernières élections. Décriée et jugée non qualifiée pour mener de tels entretiens, celle qui a fait des millions de vues sur YouTube est revenue sur le sujet...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi