"J’ai peur qu’il s’effondre un jour" : on est allés voir de plus près quelques-uns des 25000 ponts en mauvais état en France

Robin Prudent

Chaque jour depuis trente-cinq ans, Françoise traverse le pont Saint-Ladre pour aller chercher sa baguette dans le centre-ville de Crépy-en-Valois (Oise). Et chaque jour, elle se tracasse un peu plus, étant donné le rythme où ce morceau de béton à l'allure délabrée se dégrade. "J'ai peur qu'il s'effondre un jour", lâche-t-elle, en fixant l'ouvrage dont le revêtement est en partie tombé, laissant apparaître les parties en ferraille de la structure. Elle n'est pas la seule, ici et dans de nombreuses communes de France, à s'inquiéter face aux ponts à l'abandon.

Un an après l'effondrement du pont Morandi qui a fait 43 morts à Gênes (Italie), ces images hantent encore certains riverains et inquiètent les spécialistes. "Oui, un accident de ce type peut arriver chez nous si l'entretien des ponts n'est pas bien fait", assure Christian Tridon, président du Syndicat des entrepreneurs spécialistes de travaux de réparation et renforcement de structures (Strres). Fin juin, des sénateurs ont aussi tiré la sonnette d'alarme en dévoilant un chiffre choc : au moins 25 000 ponts seraient en mauvais état structurel en France. Une situation qui les a poussés à demander la mise en place urgente d'un "plan Marshall" pour les ponts.

Mais alors, où sont situés ces ouvrages potentiellement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi