“J’en parlerai à Emmanuel” : Brigitte Macron à la tête d’un “bureau des pleurs”

·1 min de lecture

Avec l'annonce du nouveau confinement par Emmanuel Macron et pour une durée minimale d'un mois, l'emploi du temps de Brigitte Macron s'est allégé, comme révélé par Le Parisien. Cependant, si les sorties ont été annulées ou repoussées, elle doit faire face à un téléphone qui ne cesse de sonner. "C'est le bureau des pleurs, chacun plaide que son secteur d'activité est indispensable", confie un proche à nos confrères, dans l'édition de ce lundi 2 novembre. Face à des artistes ou intellectuels, la Premier dame n'a qu'une seule réponse : "J'en parlerai à Emmanuel".

Celle qui a été isolée durant une semaine après avoir été cas contact au coronavirus écoute ces personnes qui l'appellent mais ne cherche pas à convaincre son mari ou à mettre en place des dérogations. "Madame Macron n'intervient pas dans les arbitrages, elle a une activité propre," a assuré un de ses conseillers au palais. Brigitte Macron écoute, rapporte, accompagne mais ne décidé pas du sort de la France. "Brigitte l'accompagne dans les décisions. Elle donne son avis, c'est un couple uni, mais elle ne s'arroge rien", ajoute un proche.

Mais quels sont ces rendez-vous que Brigitte Macron a dû annuler ou repousser ? Nos confrères ont dressé une liste de ces derniers. Ainsi, elle ne peut pas se rendre au chevet d'enfants gravement malades à l'hôpital Necker à Paris et doit reporter sa participation à une action contre le harcèlement en ligne ou une campagne de sensibilisation aux violences sur les enfants. Et pour ce qui est (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump remplacée par un sosie ? La vérité éclate enfin...
Roselyne Bachelot émue : "J'ai vu mes proches mourir en réanimation"
Covid-19 : le mensonge du prince William fait des remous
VIDÉO - Patrick Fiori amusé après un gros dossier chez Thomas Sotto
Sylvie Vartan en deuil, elle perd une "confidente, une alliée"