«J’ai eu quelques secondes pour réagir» : Fabrice Amedeo, miraculé de la Route du Rhum

À 44 ans, Fabrice Amedeo a connu une Route du Rhum traumatisante. Son navire a coulé après avoir pris feu et le skippeur, ancien journaliste du Figaro, a dû utiliser son canot de survie pour s’en sortir.  Il se confie à Europe 1. Au téléphone, la voix est calme. Une dizaine de jours après l’accident, Fabrice Amedeo commence à se reconstruire. "Je partais sur cette Route du Rhum pour faire un bon résultat. Quand l'accident est arrivé, j'étais 15e sur 37 Imoca. Ça se passait plutôt bien." Et puis l’accident est survenu.

"L'impression de mettre mon cerveau à 200% de son potentiel pour sauver ma vie"

"J'ai vraiment eu l'impression de débrancher mes émotions et de mettre mon cerveau à 200% de son potentiel pour sauver ma vie. Depuis, je n'ai pas l'impression d'être trop redescendu, les émotions ne sont pas vraiment revenues", explique-t-il. "Je me suis remis au travail directement après mon retour pour construire la suite, parce que je n'ai pas envie de renoncer, j'ai envie d'être au départ du prochain Vendée Globe", affirme le skipper.

>> LIRE AUSSIRoute du Rhum : mise en examen du pilote du bateau dont le naufrage a fait deux morts

"Ça demande énormément de travail pour rebondir, soutenu par une famille de partenaires exceptionnels." Fabrice Amedeo poursuit : "Je n’ai pas encore eu le temps de m'offrir beaucoup de moments pour moi et du coup, je vais plutôt bien."

Les circonstances de l’accident

Pour Europe 1, il revient sur les circonstances de l’accident. "J’ai eu une...


Lire la suite sur Europe1