"J’ai dit au corps arbitral qu’il était nul" : L’énorme coup de gueule du président de Reims après le match face à l’OL

L'Equipe

Sur le papier, obtenir un match nul face à l’Olympique Lyonnais ce dimanche, équipe encore invaincue en Ligue 1, était plutôt une bonne opération pour le Stade de Reims. Mais dans les faits, après le score de parité 1-1 entre les deux équipes, le président rémois Jean-Pierre Caillot a fait part de sa colère envers l’arbitrage français. Les raisons de son coup de gueule ? Un carton rouge infligé au milieu de terrain Dion Lofy à la 63e minute, un pénalty potentiellement oublié et un carton rouge qu’aurait pu recevoir Maxence Caqueret à la 55e minute. Rajoutez à cela le manque de cohérence supposé dans les décisions arbitrales depuis le début de saison et vous obtenez un président rémois très remonté.

À lire également

La légende d’Auxerre Guy Roux aura son documentaire à la rentrée sur Amazon Prime Video

"Je suis ravi de ce qu’a montré mon équipe, mais je suis surtout frustré et déçu pour nos joueurs", a-t-il pesté en préambule. "Je le répète toutes les semaines, il y a un problème avec l’arbitrage français. Je vais sans doute prendre six mois, car j’ai dit au corps arbitral qu’il était nul, ce qui est à mon avis la vision des 16 000 personnes qui étaient dans le stade", a continué Jean-Pierre C...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi