"J’ai cru mourir de fatigue" : Victoria Abril, ses confidences sur son arrivée dans Demain nous appartient (TF1)

·1 min de lecture

Qui est Rebecca Flores, votre personnage ?

Victoria Abril : Rebecca est une diva sur le déclin, qui revient en France pour récupérer, coûte que coûte, sa fille Raphaëlle (Jennifer Lauret, ndlr). Elle l’a abandonnée il y a trente ans, pour de bonnes et de mauvaises raisons, que je ne peux pas vous dévoiler. C’est une femme fascinante : poliedrica ("à multiples faces", en espagnol) et, comme les diamants, éternelle.

Cache-t-elle un secret, comme c’est souvent le cas avec les nouveaux personnages ?

Bien sûr ! Et pas qu’un ! Pour découvrir de quoi il s’agit, il ne faudra pas rater les vingt épisodes qui constituent mon arche.

Avez-vous hésité avant de dire oui aux producteurs ?

Pas une seconde ! Fin juin, j’ai arrêté ce que je faisais en Espagne pour me consacrer corps et âme à la création de Rebecca Flores. Je suis sa première fan, j’aime tout chez elle : sa liberté, sa fraternité, ses principes…

À lire également

Demain nous appartient (TF1) : Rebecca fait des révélations à Raphaëlle sur son père… Les résumés des épisodes de cette semaine

Vous éprouvez donc, malgré tout, de la sympathie pour cette femme qui n’a pas toujours ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles