« J’ai bourlingué pendant 35 ans » : Éric Dupond-Moretti répond aux critiques

·1 min de lecture

Sa voix porte dans les prétoires depuis plus de trente-cinq ans. Celui qui se faisait surnommer « Acquitator » ne faisait déjà pas l’unanimité du temps pas si lointain où il était avocat. Les choses ne se sont pas arrangées depuis qu’Éric Dupond-Moretti est devenu ministre de la Justice. Face à l’adversité, celui qui était la star surprise du remaniement de juillet dernier, continue d’avancer. Marine Le Pen, qui ne cesse de le critiquer tout en refusant de débattre avec, ne lui fait pas peur. Ce dimanche 28 mars, il a accordé une interview entière dans le JDD pour répondre à la présidente du Rassemblement national qu’il qualifie de « menteuse ». Contrairement à la fille de Jean-Marie Le Pen, qui est selon le garde des Sceaux « en perpétuel délit de fuite », lui assume et répond aux critiques qui lui sont faites dans un autre hebdomadaire, L’Obs. « Je suis dans le dur. J’ai bourlingué pendant trente-cinq ans. C’est ma légitimité », explique dans le magazine publié ce mercredi 25 mars Éric Dupond-Moretti. Un homme de terrain qui n’a pas perdu temps. En moins d’un an, il affiche un impressionnant bilan.

Il se satisfait d’un budget de la Justice affichant une hausse historique de 8 % qui lui a permis d’embaucher. Il oscille entre deux objectifs très forts : que la justice puisse agir de façon plus forte grâce à davantage de moyens, mais aussi que les détenus vivent dans des conditions moins insalubres. Des actions concrètes pas toujours populaires, mais qu’il assume. « Les réalisations (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean-Luc Reichmann sur l'affaire Quesada : "Je l'ai vécu de plein fouet"
VIDÉO - Antoine de Caunes : son étonnant 1er job à 5 ans dévoilé par Laurent Ruquier
20 ans de Loft Story : Jean-Edouard ne ménage pas Loana
"Elle est en perpétuel délit de fuite" : Éric Dupond-Moretti fustige Marine Le Pen
Alexia Laroche-Joubert revient sur son enfance compliquée : "j'ai eu la rage"