J-Body : un modèle General Motors sous onze marques différentes !

·1 min de lecture
J-Body : un modèle General Motors sous onze marques différentes !

S’il y a bien un constructeur automobile qui s’est illustré par ses ambitions mondiales, c’est bien General Motors. Il fut pendant 90 ans le constructeur le plus vendu aux États-Unis. Il posséda à une époque des constructeurs aux quatre coins du monde. Opel/Vauxhall en Europe et au Royaume-Uni, Holden en Australie. Isuzu au Japon, Daewoo en Corée. Il était fréquent, qu’à l’âge d’or de General Motors, un même modèle se retrouve distribué sous plusieurs marques différentes !

Cinq marques nationales

Ces déclinaisons s’ajoutaient aux marques nationales déjà nombreuses de General Motors. Chevrolet assurait l’entrée de gamme généraliste, Buick et Oldsmobile le segment premium,. Pontiac celui de modèles orientés sport, et Cadillac le haut-de-gamme.

Cette stratégie répondait à une double-logique. D'un côté, mutualiser la recherche et développement entre les marques (et ses coûts). De l'autre, faciliter d’une filiale à une autre la disponibilité des pièces de rechange. Ainsi, en dehors des motorisations qui étaient parfois distinctes d’un pays à un autre, les pièces de carrosserie et les composants mécaniques d’une même plateforme étaient rigoureusement les mêmes !

C’est le cas de la plateforme « J-Body », qui fut commercialisée de...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles