« J’étais dans le déni » : Anne Sinclair sort du silence dix ans après la révélation de l'affaire DSK

·1 min de lecture

L'affaire avait fait couler l'encre des journaux du monde entier. Le 14 juin 2011, Dominique Strauss-Kahn est arrêté puis incarcéré aux États-Unis. Nafissatou Diallo, une femme de chambre du Sofitel accusait alors l'ex-patron du FMI, d'une tentative de viol. DSK avait pu compter sur le soutien sans faille de celle qui était son épouse. Anne Sinclair est aujourd'hui âgée de 72 ans. Si la journaliste a aujourd'hui refait sa vie avec l'historien Pierre Nora, cette dernière n'oublie pas l'épreuve qu'elle a subi, il y a tout juste dix ans. "On ne laisse pas tomber un homme qui est à terre" confie-t-elle dans un entretien accordé à nos confrères d'Elle. Et d'ajouter : "Et puis j’étais dans la bataille, je pensais juste à sauter barrière après barrière. Et je n’avais pas de raison de ne pas le croire […] J’étais dans le déni parce que j’étais dans la confiance. Il avait un pouvoir de persuasion très fort ; quand j’avais des soupçons, il les démontait et j’avais envie de le croire. Dominique me connaissait très bien, il savait très bien comment me convaincre. Qu’on m’ait 'prévenue', c’est faux ! Quiconque dirait aujourd’hui que j’étais au courant mentirait".

Le 2 juin 2021 sortira Passé Composé aux éditions Grasset, un livre écrit par Anne Sinclair où elle revient sur sa vie. L'affaire DSK y tiendra une place importante. Si l'évènement a définitivement mis un terme à leur relation, cette dernière ne regrette leur couple. "J’essaie d’être à peu près équitable, de ne pas tout repeindre (...)

Lire la suite sur le site de Voici

"Je n'étais pas décédé" : Bertrand Chameroy revient sur sa longue traversée du désert
Alexandra Rosenfeld et le "bronzage du périnée" : l'ancienne Miss France fait une proposition particulière à ses fans
Jean-Luc Reichmann partage ses problèmes de voisinage sur Instagram
VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : cette anecdote inattendue de Nagui sur le prince Albert
Euro 2020: Michel Platini réagit à la chanson de Youssoupha, choisie pour être l’hymne de l’équipe de France