Jérusalem: qui sont les "chrétiens sionistes" derrière la décision de Trump

LExpress.fr
La volonté de Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem a été inspirée au président américain par le très actif lobby chrétien conservateur.

"Nous, chrétiens américains, saluons l'obéissance de Donald Trump à la Parole de Dieu à propos de Jérusalem". Laurie Cardoza-Moore, une activiste chrétienne pro-israélienne saluait à l'avance, dans une tribune publiée dans Haaretz, la décision du président américain d'annoncer le transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers la ville sainte, ce mercredi. La voix de ses semblables a visiblement plus porté que celle d'Emmanuel Macron, d'Angela Merkel, de Theresa May ou du pape, qui ont essayé de dissuader le locataire de la Maison Blanche d'acter ce geste susceptible de provoquer une flambée de violence. Qui sont ces chrétiens qui plaident avec ferveur la cause de l'État juif? 

Le socle électoral de Trump

L'engouement de la droite religieuse américaine pour Israël remonte aux années Reagan et à l'émergence de prédicateurs influents tels Jerry Falwell, qui ont profondément modifié le parti républicain. C'est à leur initiative qu'a été voté en 1995 le Jerusalem Embassy Act, la loi qui prévoit le déplacement de l'ambassade américaine de Tel Aviv vers la ville sainte. "Le texte a été adopté à une large majorité sous la présidence de Bill Clinton, alors que le Congrès été dominé par les républicains", rappelle à L'Express l'universitaire Lauric Henneton*, spécialiste des questions religieuses aux Etats-Unis. Depuis lors, tous les présidents signaient une dérogation pour reporter son application, tous les six mois, afin d'éviter des troubles. Donald Trump lui-même l'a fait à deux reprises depuis le début de son mandat. 

"Trump pense déjà aux prochaines élections. Son geste vise deux cibles, précise le chercheur: sa base chrétienne conservatrice, ainsi que l'un des principaux donateurs du parti républicain, le roi des casinos Sheldon Adelson". Très proche de Benyamin Netanyahu, ce dernier avait manifesté son mécontentement à l'annonce d'un report de cette décision, au printemps dernier. 

Les protestants évangéliques, partisans inconditionnel de la droite israélienne, con...Lire la suite sur L'Express.fr

Statut de Jérusalem: renforts policiers israéliens avant la grande prière

Statut de Jérusalem: le Hamas appelle à une "nouvelle intifada"

Jérusalem: la décision historique de Trump qui risque d'embraser la région

Statut de Jérusalem: Trump contre le reste du monde

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages