Jérôme Seydoux (Pathé) dénonce le "formatage télé" des films français

Il voit le rôle de la télévision dans l'industrie du 7e art d'un mauvais oeil. Jérôme Seydoux, président de Pathé, producteur et distributeur de films, a accordé un entretien à nos confrères du "Point". Après avoir récemment remis en cause la qualité des films français, le puissant dirigeant persiste et signe en pointant l'influence des chaînes de télévision, qui ont des obligations d'investissement dans la production d'oeuvres cinématographiques. Le patron du groupe Pathé appelle à "changer les rapports entre le cinéma et la télévision". "C'est un travail de longue haleine", admet-il en substance.

Pour Jérôme Seydoux, pour qui Canal+ fait figure d'exception, cette influence des chaînes se ressent sur la qualité des films français visibles en salles. "Si on veut voir des films de cinéma pas chers, on peut regarder la télé ! On accuse de nombreuses productions françaises pour le cinéma de ressembler davantage à des téléfilms... Le cinéma français est trop influencé par le système des obligations des télévisions de financer des films. Il y a donc un formatage télé qui n'est pas favorable à la salle", déplore-t-il.

"Le cinéma français est marié aux chaînes de télévision"

Et de poursuivre : "Le cinéma français est marié aux chaînes de télévision. Ce serait un bon système si on vivait en autarcie. Mais, autour de nous, le monde change très vite", observe le patron de Pathé, en référence aux...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles