Jérôme Gavaudan, la nouvelle voix des avocats qui veut « peser » dans le débat

Par Nicolas Bastuck
·1 min de lecture
L'avocat marseillais Jérôme Gavaudan, président du Conseil national des barreaux (CNB).
L'avocat marseillais Jérôme Gavaudan, président du Conseil national des barreaux (CNB).

« Un mandat politique et, j'assume le terme, corporatiste. » Jérôme Gavaudan ne se cache pas derrière son petit doigt. À la tête du Conseil national des barreaux (CNB) depuis décembre, l'ex-bâtonnier de Marseille, qui fut aussi président de la Conférence des bâtonniers, entend « peser » de tout son poids dans le débat démocratique, en ces temps troublés et à un peu plus d'un an de l'élection présidentielle.

Le CNB, qui représente auprès des pouvoirs publics les 70 000 avocats du pays, estime que l'institution qu'il représente aura « son mot à dire durant la campagne à venir ». « Sur de nombreux sujets, juridiques mais pas seulement », insiste Jérôme Gavaudan. Il succède pour une durée de trois ans à Christiane Féral-Schuhl, qui fut aussi bâtonnière de Paris. Une fois de plus, la coutume de l'alternance Paris-province a été respectée pour la présidence du CNB, une instance qui gère aussi la formation initiale et continue de la profession, la réglementation fixant les conditions de son exercice, tout en veillant à sa déontologie.

L?indépendance est la clé de voûte de notre statut.

« Christiane Féral-Schuhl a montré la force de notre organisation dans un contexte difficile, marqué notamment par une grève dure, alors que notre profession était attaquée injustement sur son régime de retraite. Ce mouvement a été interrompu par la pandémie, mais on n'en était pas sortis quand le virus s'est abattu sur nous. Les choses ne sont d'ailleurs pas tout à fait réglées, même [...] Lire la suite