"J'économise au moins 200 euros" : pour la rentrée, certains parents privilégient l'occasion

·1 min de lecture

C'est une nouvelle façon de faire des économies mais aussi de consommer de manière plus responsable. Pour la rentrée, de nombreuses familles ont décidé d'acheter d'occasion des fournitures scolaires. Ces derniers mois, le marché de la seconde main n'en finit pas de progresser : plus de 7 milliards d'euros en 2020, selon le cabinet Xerfi. Les offres se multiplient et les parents y adhèrent de plus en plus.  

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Pour Justine, mère de trois enfants, les fournitures scolaires de seconde main, c'est mieux pour la planète et c'est aussi mieux pour son budget. Pour la rentrée, elle achète des cartables, trousses et stylos mais aussi des vêtements pour ses enfants. "J'ai commandé des lots pour faire des plus grandes économies. Pour ma fille de 12 ans, j'ai un lot avec des affaires Levi's que j'ai payé 7 euros, par exemple", raconte-t-elle. Pour ses trois enfants, Justine fait une économie "d'au moins 200 euros" sur son budget vêtements. 

"80% des articles vendus sont soit neufs soit en très bon état" 

Justine fait partie des 200.000 parents inscrits sur la plateforme Beebs, une application où ne sont vendus que des articles de seconde main. Le cartable au couleur du dessin animé Disney Cars, par exemple, se trouve à 8 euros, soit trois fois moins cher qu'en magasin. Les articles sont souvent dans un état quasi neuf. Selon Morgan Hilmi, le co-fondateur de l'application, "80% des articles vendus sont soit neufs soit en très bon ét...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles