Ivry Gitlis, violoniste flamboyant et virtuose, est mort à 98 ans

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

C'est sa famille qui a annoncé à l'AFP le décès de ce musicien israélien de légende, mondialement reconnu et installé en France.

Ivry Gitlis, violoniste virtuose qui aimait partager sa passion avec le plus large public, s'est éteint jeudi matin, 24 décembre, à Paris à l'âge de 98 ans, a précisé à l'AFP l'un de ses quatre enfants, son fils David Gitlis.

Né le 28 août 1922 à Haïfa, en Israël, Ivry Gitlis avait joué dans les salles les plus prestigieuses et avec les plus grands orchestres de la planète. Ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco, il avait une place à part dans le monde musical classique. Réputé pour ses interprétations, parfois atypiques, du répertoire, il était tout aussi à l'aise dans le jazz ou la musique tzigane.

Charismatique

Premier artiste israélien à se produire en URSS (en 1955), fondateur de nombreux festivals (à Vence, Menton, Saint-André-de-Cubzac...), il était aussi un ardent défenseur du processus de paix israélo-palestinien.

Cheveux blancs en broussaille et yeux bleus perçants, personnalité charismatique, fantasque, farouche et narcissique, Ivry Gitlis jouait généralement, immobile et les yeux fermés. Son violon : un Stradivarius de 1713 acquis en 1964. C'était un artiste populaire, volontiers présent à la télévision à la fin du XXe siècle. Il fut l'un des invités de prédilection de l'émission culte de Jacques Chancel Le Grand Échiquier et il apparut dans une grande (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi