Ivres, ils appellent 82 fois le commissariat et insultent un policier

·2 min de lecture
Ivre, un homme et une femme ont appelé la police 82 fois, pour rien - Getty Images/iStockphoto

Vendredi 15 octobre, un homme et une femme comparaissaient devant la justice pour outrage à agent. Tous les deux ivres, ils avaient appelé le numéro de la police à 82 reprises avant que l’homme n’insulte copieusement un agent.

Les bêtises de Cambrai n’ont jamais aussi bien porté leur nom. Le vendredi 15 octobre dernier, un homme et une femme ont en effet été jugés dans cette ville du département du Nord pour outrage à agent, rapporte le journal La Voix du Nord. Au cours d’une soirée bien alcoolisée, ils ont appelé la police à 82 reprises puis, l’homme a très crûment insulté le policier ayant pris l’appel.

Si les circonstances de ces appels sont assez floues, leur sujet l’est encore plus. D’après les informations du quotidien régional, le couple aurait initialement parlé aux policiers d’une histoire de chien. Leur niveau d’alcoolémie n’a cependant pas permis de savoir s’il s’agissait d’une mauvaise blague ou de quelque chose qu’ils ont d’abord jugé sérieux et digne de 82 appels aux force de l’ordre.

Deux profils bien différents

Autre élément particulièrement étonnant dans cette affaire : le décalage entre les profils des deux accusés. La femme possédait un casier vierge et était totalement inconnue des services de police jusqu’à cette affaire. L’homme, au contraire, a déjà été condamné à plusieurs reprises pour différents actes répréhensibles, notamment vols, violences aggravées, outrages, menaces, etc. C’est d’ailleurs lui qui après un certain nombre de coups de téléphone a décidé d’insulter très violemment le policier qui était au bout du fil. Si bien que le fonctionnaire a porté plainte contre lui.

L’homme a été condamné à deux mois de prison ferme plus deux autres mois dû à la révocation d’un sursis antérieur. Il doit également verser 150 € de dommages et intérêts au policier ayant reçu ses insultes fleuries. La femme a quant à elle été relaxée.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles