Ivre, elle frappe un urgentiste qu’elle juge trop lent et s’enfuit

Une femme ivre a frappé un urgentiste qu'elle trouvait trop lent - Getty Images (Getty Images)

Dans la nuit dimanche 28 août au lundi 29 août, une femme alcoolisée s’en est pris à un urgentiste de l’hôpital de Montélimar, dans la Drôme. Agée de 46 ans, la femme a jugé que le médecin était trop lent.

Scène de violence incompréhensible à l’hôpital de Montélimar, dans le département de la Drôme. Dans la nuit de dimanche à lundi, une femme de 46 ans a en effet frappé un médecin urgentiste au visage, rapporte le journal La Dépêche du Midi. D’après nos confrères, la patiente aurait jugé que le soignant était trop lent. Elle a ensuite pris la fuite avant d’être retrouvée par les services de police.

Lorsque la femme se présente d’elle-même au service d’urgences de l’hôpital de Montélimar, elle semble pourtant avoir besoin d’une assistance médicale. Lorsqu’on lui demande ce dont elle souffre, elle explique ainsi avoir des douleurs au cou et au dos dont on ne connaît pas l’origine supposée à ce stade de l’affaire. Mais lorsqu’elle est prise en charge par un médecin, celle-ci s’exaspère rapidement. Elle reproche à l’urgentiste d’être trop lent. Trop lent à faire quoi ? L’histoire ne le précise pas. Mais la patiente se met en colère.

Connue pour ébriété et violence

Sans prévenir, elle frappe le soignant au visage puis décide de prendre la fuite, sans avoir réellement reçu de soins. L’alcoolisation visible de la femme de 46 ans pourrait clairement expliquer son comportement. Celle-ci n’a toutefois pas couru bien longtemps puisqu’elle a rapidement été interpellée par les policiers de Montélimar.

L’autrice des coups est déjà connue des services de police pour ébriété sur la voie publique ainsi que pour des faits de violence. Le médecin urgentiste qui a reçu les coups a porté plainte contre elle, ce qui pourrait conduire à une enquête et à un passage devant la justice.

Ce contenu peut également vous intéresser