IVG : Le débat sur le droit à l'avortement ravivé également au Canada

Jessica Christian/AP/SIPA

IVG - Comme aux Etats-Unis, le droit à l’avortement au Canada n’est pas protégé par une loi, mais par la jurisprudence

Des anti galvanisés, des défenseurs inquiets : le débat sur l'avortement a passé les frontières américaines et s’invite au Canada, où ce droit, inégalement appliqué dans les différentes provinces, repose aussi sur un arrêt de la cour suprême. Les révélations explosives sur la Cour suprême américaine, qui semble prête à renvoyer le droit à l’avortement cinquante ans en arrière, ont redonné de la voix aux opposants canadiens.

Ils étaient quelques milliers à défiler ce jeudi dans les rues de la capitale fédérale Ottawa. « J’espère que nous sommes à un tournant de l’histoire, a expliqué Emily Helferty, 23 ans, participant à la marche avec ses parents. Beaucoup de gens prient pour cela depuis longtemps », a-t-elle ajouté.

Une jurisprudence comme aux Etats-Unis

Car comme de l’autre côté de la frontière, le droit à l’avortement au Canada n’est pas protégé par une loi, mais par la jurisprudence. Il repose sur l’arrêt « Morgentaler », de janvier 1988, qui porte le nom d’un médecin poursuivi pour avoir pratiqué des interruptions volontaires de grossesse. Par cet arrêt, la cour suprême a décriminal(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
De « Dirty Dancing » à « L’Événement », le droit à l’avortement se joue aussi au cinéma
Droit à l'avortement aux Etats-Unis : « On se bat pour le futur des femmes »
IVG : L’accès à l’avortement est-il facilité en France depuis la nouvelle loi ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles