IVG dans la Constitution, corrida... La France insoumise donne le la à l'Assemblée ce jeudi

Inscrire l'IVG dans la Constitution et proscrire la corrida . Tel est l'objectif de la France insoumise pour cette journée de jeudi. La niche parlementaire du groupe qui se déroule jusqu'à ce jeudi soir, minuit, consacre l'ensemble de la journée aux propositions du parti fondé par Jean-Luc Mélenchon . Alors, à l'Assemblée nationale, chaque minute compte, car une fois passé minuit, la niche parlementaire prendra fin et plus aucun texte de LFI proposé durant cette journée, ne pourra être voté. Les députés doivent d'abord valider la première proposition de loi des députés LFI : faire entrer le droit à l'IVG dans la Constitution.

>> Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

Compromis sur la formulation

Les Républicains dénoncent une surenchère sociétale, tandis que la Nupes, l'alliance des députés de gauche dont font partie les Insoumis et le gouvernement y sont favorables. Ces deux derniers ont d'ailleurs trouvé un compromis sur la formulation. Le texte propose désormais la phrase suivante, à insérer à l'article 66 de la Constitution : "La loi garantit l'effectivité et l'égal accès au droit à l'interruption volontaire de grossesse".

"Cette proposition de loi vise à se prémunir d'une régression en faisant de l'atteinte à ces droits la tâche la plus ardue possible", a expliqué Mathilde Panot, députée LFI et rapporteuse du texte. "Quiconque souhaitant s'y attaquer devra avoir les mains liées. Notre souhait est clair : nous ne voulons laisser aucune chance aux personn...


Lire la suite sur Europe1