Ivanka Trump provocante : cette vidéo pour Noël qui ne fait pas rire tout le monde

·1 min de lecture

La famille Trump a une drôle de manière de souhaiter un joyeux Noël. Si les derniers vœux de fin d'année de Melania Trump ont suscité l’indignation des internautes, sa belle-fille Ivanka s’est également attiré la foudre des Twittos. Ce jeudi 24 décembre, à la veille de Noël, Ivanka Trump a repartagé une vidéo de son père datant de décembre 2018, qui avait créé un véritable scandale outre-Atlantique. Donald Trump et sa femme Melania répondaient aux appels d'enfants américains, installés dans la salle à manger de la Maison-Blanche.

À une petite fille de sept ans, prénommée Collman, Donald Trump a osé demander si elle croyait "toujours au Père Noël ?" Des images de l'incident circulant sur les réseaux sociaux ont montré le président en train de dire à l'enfant : "Parce qu'à sept ans, c'est marginal, non ?" C’est donc cette vidéo qu’Ivanka Trump a décidé de repartager sur son compte Twitter, deux ans après les faits, pour célébrer la date du réveillon de Noël. Une nouvelle provocation qui a rendu les internautes furieux. Les nombreux commentaires ne laissent aucune place au doute...

Un grand nombre de tweetos, indignés par cette vidéo, ont reproché à Ivanka Trump de remettre en avant ce moment gênant qui ruine la magie de Noël pour les enfants. "J’ai vraiment recherché pour voir s’il ne s’agissait pas d’un compte parodique. Je ne peux pas croire qu’Ivanka a posté cela en pensant donner une bonne image de son père", "En quoi est-ce drôle ? C'est drôle qu’il ait presque ruiné l'enfance (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Noël d'Emmanuel et Brigitte Macron, "un secret jalousement gardé" : ces polémiques que le couple préfère éviter
Derniers vœux de Noël de Melania Trump : le retour de bâton n'a pas tardé !
Jean Castex incompris : son message pour Noël déchaîne les railleries et la colère
Le roi de Thaïlande et sa maîtresse plantent la reine Suthida pour les fêtes !
Sale Noël pour Juan Carlos : ce coup de grâce asséné par son fils Felipe VI