Ivanka Trump : elle n'a pas dit son dernier mot

·1 min de lecture

Ainsi en ont décidé les Américains : il va falloir qu’elle s’en aille. Elle aussi. Qu’elle quitte son bureau de la Maison-Blanche au sein de laquelle, elle s’était fait une place de choix, trônant aux côtés de son père, Donald Trump. Dans le fond, Ivanka Trump a vraiment adoré ces quatre ans passés au plus près du pouvoir. «Elle a aussi apprécié les avantages qui vont avec !», assure Sonia Dridi, correspondante à Washington pour Europe 1 et France 24. Soit un confort de travail comme une carte de visite qu’elle estime digne de son rang, avec une foule d’assistants à la fois corvéables et congédiables à merci et l’accès à des dossiers ultra-sensibles, où chaque décision pèse. Bien sûr, il y avait ces chefs de cabinet et autres membres de la haute administration qui s’étonnaient que le président des États-Unis pratique aussi ouvertement le népotisme, plaçant ses enfants à des postes stratégiques au mépris des compétences des uns et des autres. Pas grave : le pater familias a viré ces sceptiques les uns après les autres, comme de vulgaires domestiques. Bref, elle a été à bonne école. À 39 ans, l’aînée des filles Trump doit penser à la suite, même si plus rien ne sera comme avant. Retourner à New York où elle a grandi, dont elle fut l’une des figures ? Euh... elle n’y est plus vraiment la bienvenue. «New York est une ville traditionnellement progressiste, remarque Sonia Dridi. Les amis démocrates d’Ivanka s’attendaient à ce qu’elle modère, adoucisse, raisonne son père sur des sujets (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Eric Dupond-Moretti très agacé sur France 2 : "on ne va pas y revenir cent fois"
Laura Tenoudji endeuillée : son triste message sur Instagram
Xavier Bertrand ne séduit pas encore la droite : "Il lui manque le charisme, la carrure"
VIDÉO - Nathalie Marquay : son avis bien tranché sur Marie-Sophie Lacarrau au JT de TF1
Ivanka Trump "surprise et blessée" par les propos de sa célèbre belle-sœur