Ivanka Trump sans emploi : va-t-elle se tourner vers la télé-réalité ?

·1 min de lecture

Elle a été l'une des grandes figures (controversées) de l'administration Trump. Depuis le 7 novembre, Ivanka Trump, la fille de Donald Trump, doit affronter la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine, telle qu'annoncée par les principaux médias américains. Une déconvenue à laquelle la première dame (bis) des Etats-Unis ne s'était pas préparée. Et comme le racontait le JDD ce dimanche 8 novembre, après la politique, elle ne semble pas prête à revenir à sa vie d'antan. "Je ne crois pas qu'elle ait très envie de quitter le pouvoir pour retourner vendre des paires de chaussures de sa marque à travers le monde", assurait un informateur auprès de nos confrères. Comme son père, "elle se voit un destin politique."

Car, avec la défaite de son père, Ivanka Trump perd non seulement un statut privilégié, mais également un emploi, celui de conseillère spécialisée dans "l'éducation et l'autonomisation économique des femmes" et la "création d'emplois et la croissance économique grâce au développement de la main-d'œuvre, de la formation professionnelle et de l'entrepreneuriat." Pour rappel, en plus de sa marque de chaussures, la fille de l'ancien président américain supervisait auparavant la section de "développement et acquisitions" de la société immobilière de son père, la Trump Organization. Reviendra-t-elle vers son ancien emploi ? Difficile à imaginer, alors que la société de Donald Trump pourrait faire l'objet d'enquêtes pour fraude fiscale.

Si son père pourrait se (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jill Biden, First Lady de caractère : son geste symbolique pendant la campagne
Laetitia Casta tata : sa soeur Marie-Ange Casta maman pour la seconde fois
"Ils procrastinent" : les ministres d'Emmanuel Macron pointés du doigt sur la gestion de la crise
Emmanuel Macron « face à la semaine de la mort » : avec ses ministres, il reste sur ses gardes
Melania Trump : comment elle essaie de convaincre son mari d’accepter sa défaite