Itinéraire d'une lasagne au cheval

Comment de la viande de cheval s'est retrouvée dans des lasagnes surgelées censées être au bœuf ? C'est l'énigme que vont devoir résoudre les autorités européennes en quelques jours. Bien qu'aucun risque sanitaire n'ait été évoqué, les inquiétudes qu'elle suscite pourraient porter un coup à l'industrie alimentaire. Le dossier est d'ailleurs devenu en quelques jours une affaire d'Etat. "Des sanctions devront être prononcées", a déclaré François Hollande lundi 11 février. Mais retrouver les coupables ne sera pas mince affaire. Car entre un abattoir roumain et les rayons des surgelés français ou britanniques, de nombreux intermédiaires pourraient avoir été tenté de substituer du bœuf par une viande chevaline, deux à trois fois moins chère. En tout, le gain d'une telle substitution a été estimé à 300.000 euros pour un lot de 25 tonnes.

La Roumanie suspecte ?

Au départ, il y a deux abattoirs suspectés en Roumanie. "On sait qu'il y a dans cette région des mafias qui ont infiltré les administrations publiques, explique Fabrice Nicolino, auteur de "Bidoche". Il est facile de tamponner un produit quelconque, de l'estampiller origine boeuf garantie, avant de l'envoyer dans l'Union européenne". Le pays utilisait les chevaux pour le transport il y a encore peu de temps, avant un changement dans le code de la route qui aurait poussé des milliers de canassons vers les abattoirs. De quoi constituer une accusation sérieuse ? Pas vraiment. Le Premier ministre roumain en personne, Victor Ponta, a déclaré lundi qu'"aucune irrégularité n'avait été commise par une société roumaine ou sur le territoire roumain", après vérifications (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Itinéraire d'une lasagne au cheval
Lasagnes au cheval : réunion de crise lundi autour de Hamon
Viande de cheval : zoom sur les 4 principaux acteurs du scandale
Findus : le web offre son royaume pour un cheval
Viande de cheval : l'association CLCV va porter plainte
Viande de cheval : "On a mis le doigt dans un engrenage pervers"
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.