Italie: un vendeur à la sauvette nigérian battu à mort en pleine rue, sous les yeux des passants

Une voiture de police à Milan, en Italie, le 3 novembre 2020. (Photo d'illustration) - Miguel Medina - AFP
Une voiture de police à Milan, en Italie, le 3 novembre 2020. (Photo d'illustration) - Miguel Medina - AFP

C'est un passage à tabac qui suscite l'indignation en Italie. Vendredi, Alika Ogorchukwu, vendeur à la sauvette nigérian de 39 ans, a été battu à mort en pleine journée, dans une rue commerçante de la ville balnéaire de Civitanova, dans la région des Marches, rapporte RFI.

Son agresseur, un Italien de 32 ans, a été filmé par des passants pendant quatre longues minutes, sans que personne n'intervienne pour porter secours au vendeur. Sur les images, on voit le premier s'emparer de la béquille d'Alika Ogorchukwu et s'en servir pour le frapper, avant de le plaquer au sol.

Là, c'est une pluie de coups qui s'abat sur le Nigérian. D'après nos confrères, l'agresseur a été arrêté puis écroué pour "homicide volontaire". Il se serait justifié auprès des enquêteurs en disant n'avoir pas supporté l'insistance avec laquelle le vendeur demandait de l'argent.

Toujours selon RFI, l'avocat du mis en cause rapporte que son client souffre de "troubles psychiques". "Rien ne peut justifier un tel meurtre", a réagi de son côté la communauté africaine locale.

"L'indifférence généralisée"

Alors que l'absence de réaction des passants suscite la colère en Italie, des personnalités politiques ont à leur tour pris la parole pour dénoncer ces faits d'une grande violence.

"Le meurtre de Alika Ogorchukwu nous laisse perplexes. La férocité sans précédent. L'indifférence généralisée. Il ne peut y avoir aucune justification. Le silence ne suffit pas non plus. L'ultime outrage à Alika serait de passer à autre chose et d'oublier", a écrit Enrico Letta, secrétaire du parti démocrate et ancien chef du gouvernement italien.

Même Matteo Salvini, chef de la Ligue du Nord, à l'extrême droite de l'échiquier politique italien, a tweeté pour dénoncer "la violence de jour comme de nuit".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles