Italie : trois partis de gouvernement refusent la confiance à Mario Draghi

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Gregorio Borgia/AP/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

« La majorité d'unité nationale qui a soutenu ce gouvernement depuis sa création n'existe plus. Le pacte de confiance fondant l'action de ce gouvernement a disparu », déplorait Mario Draghi il y a quelques jours. Le Premier ministre italien avait à ce moment-là présenté sa démission , qui a aussitôt été refusée par le président Sergio Mattarella . Ce mercredi, le gouvernement de Mario Draghi est malgré tout dans l’impasse. Au Sénat italien, trois partis ont annoncé leur non-participation au vote de confiance réclamé par le chef de l’exécutif.Lire aussi - Italie : plus de 1 000 maires veulent retenir Mario Draghi

« Nous ne participerons pas au vote »

La fin du gouvernement de Mario Draghi devrait être proche. Ce dernier a donc vu trois partis importants de sa coalition lui tourner le dos. Il s’agit de Forza Italia, le parti de droite dirigé par l'ex-Premier ministre Silvio Berlusconi, la Ligue, la formation d'extrême droite de Matteo Salvini, et la formation populiste Mouvement 5 Etoiles (M5S) de l’ex-chef du gouvernement Giuseppe Conte. « Avec amertume mais la conscience tranquille, nous ne participerons pas au vote », a ainsi annoncé la présidente des sénateurs de Forza Italia, Anna Maria Bernini.

Crise à Rome

Avant la tenue du vote de confiance, Matteo Salvini et Silvio Berlusconi s’étaient dits prêts à continuer à soutenir Mario Draghui, à condition d’écarter du gouvernement les ministres du Mouvement 5 Etoiles (M5S). Forza Italia avait également présenté sa propre motion...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles