Italie: tensions dans la majorité, le gouvernement en danger

Mario Draghi le 16 juin 2022. (Photo d'illustration) - AFP
Mario Draghi le 16 juin 2022. (Photo d'illustration) - AFP

Le gouvernement de Mario Draghi se trouvait en danger jeudi, le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème), membre de la coalition au pouvoir, ayant décidé de ne pas voter la confiance sur un décret-loi discuté au Sénat.

Giuseppe Conte, l'ex-chef du gouvernement et actuel patron du M5S, a annoncé mercredi soir que les sénateurs de son parti sortiraient lors du vote de confiance demandé par le gouvernement.

L'histoire est italienne, compliquée: ce décret-loi, qui contient des mesures d'environ 10 milliards d'euros pour aider les familles et les entreprises face à l'inflation, contient également une mesure pour faciliter la construction d'un incinérateur d'ordures à Rome. Or la lutte contre les incinérateurs d'ordures représente un élément essentiel de la politique du M5S.

Pas de gouvernement sans le M5S?

Lors du vote à la Chambre des députés la semaine dernière, le M5S avait voté la confiance au gouvernement mais s'était abstenu par la suite lors du vote concret sur le décret-loi.

Les règles sont cependant différentes au Sénat où le vote de confiance coïncide avec celui du document en question, ne permettant pas au M5S l'échappatoire utilisée à la Chambre des députés.

Mario Draghi a pour sa part affirmé à plusieurs reprises qu'il n'y aurait pas de gouvernement sans le M5S ni un gouvernement Draghi-bis sans M5S, même si le nombre d'élus de ce parti n'est pas suffisant en soi à faire chuter l'exécutif.

Un vote de confiance en milieu de journée

Sur le fond, le M5S, vainqueur des dernières élections législatives, en 2018, avec 32% des voix et une majorité relative au Parlement, n'a cessé depuis de chuter dans les intentions de vote et nombre de ses élus l'ont quitté depuis.

Donné désormais à 10%-11% d'intentions de vote dans les sondages, il tente de se donner une visibilité majeure et de réaffirmer ses principes, alors que des législatives sont prévues, théoriquement, au début de l'année prochaine, sauf si une chute du gouvernement provoque des élections anticipées.

La discussion au Sénat débute vers 9 heures tandis que le vote de confiance devrait avoir lieu en milieu de journée.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles