Italie : en Sicile, le tourisme comme moyen de lutte anti-mafia

En Italie, Cosa Nostra, la mafia sicilienne, est une réalité bien tangible pour la population de cette région du sud du pays. À travers le “pizzo”, le racket des activités productives, elle tente de maintenir un contrôle du territoire. Le pizzo part de quelques dizaines d’euros par mois pour un petit commerce et peut s’élever à des dizaines de milliers d’euros pour les grandes entreprises. Pour lutter contre ce phénomène, une association propose des circuits touristiques particuliers. Objectif : encourager un tourisme éthique, qui s’affranchit de la mafia. Notre correspondante en Italie Natalia Mendoza nous en dit plus.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles