Italie : seuls les migrants vulnérables du Geo Barents autorisés à débarquer à Catane

Après un éprouvant séjour en mer, des migrants sont enfin arrivés sur la côte italienne dimanche à Catane, en Sicile, à bord du navire humanitaire Geo Barrents, battant pavillon norvégien.

Une joie de courte durée, car tous n'ont pas été autorisés à débarquer. Seuls les mineurs, les familles et les personnes souffrant de problèmes de santé ont obtenu le feu des autorités italiennes pour mettre pied à terre.

"Pour le moment, on ne sait pas ce qu'il va se passer pour les personnes restant sur le navire. Nous n'avons pas reçu d'instructions pour eux", explique Lucia Blanco Soto, coordinatrice adjointe de projet auprès de Médecins Sans Frontières.

Samedi soir, un autre navire "Humanity 1", battant pavillon allemand, avait également accosté dans le port de Catane avec 144 migrants à bord. Là aussi, tous n'avaient pas été autorisés à débarquer, 35 personnes étaient ainsi restées à bord.

Le nouveau gouvernement italien d'extrême-droite, dirigé par Giorgia Meloni, s'est engagé à durcir sa politique vis-à-vis des migrants traversant la Méditerranée depuis l'Afrique du Nord vers l'Europe. Plus de 87 000 personnes ont débarqué en Italie cette année, selon le ministère de l'Intérieur, dont 14% ont été secourues par des navires humanitaires.