Italie: les restaurateurs en colère contre la fermeture de leurs établissements à partir de 18h

·2 min de lecture

L’Italie compte 300 000 restaurants dont les plus nombreux se situent en Lombardie et dans la région de Rome. Depuis le 26 octobre et au moins jusqu’au 24 novembre, ils sont fermés à partir de 18h. L'objectif du gouvernement est de tenter de ralentir la circulation du virus. Mais ce pourrait être le coup de grâce pour 40% des restaurateurs.

Avec notre correspondantre à Rome, Anne Le Nir

Les Italiens n’iront jamais dîner au restaurant à 16 heures ou 17 heures, comme le confirme Giuseppe Terzi, patron de l’Osteria Gran Sasso, fondée par ses parents en 1965 dans le centre historique de Rome. « Les gens viennent à 21 heures. Juste avant le dernier décret, on faisait 50 couverts par soir. Presque 60 % de notre chiffre d’affaires. »

De l’autre côté du Tibre, au Carré français, inquiétude et colère se mélangent, nous raconte Morgane Mahé. « Ici on pouvait accueillir 90 personnes au même moment et là on est sur 30. C’est le coup de grâce, très clairement, à petit feu. »

De fait, les protestations des restaurateurs se multiplient. « Je suis exaspéré, en colère. Le gouvernement prend des mesures qui n'ont aucun sens et nous utilise comme des boucs émissaires pour justifier son incapacité. Sachez qu’il y a tant de gens qui n’en peuvent plus », explique Elio Grillotti qui a participé à un rassemblement à l’ombre du Panthéon.

À lire aussi : Covid-19: en Italie, des manifestations contre les nouvelles mesures de restrictions

Giuseppe Conte a promis des aides rapides d’un montant de 5,4 milliards d’euros pour les secteurs les plus pénalisés par les restrictions anti-Covid. Mais reste à savoir si cela suffira éviter une bombe sociale.

Les estimations de la Confcommercio, la confédération italienne des commerçants, chiffrent à plus de 30 millions d’euros les pertes dans ce secteur depuis le confinement général entre le 9 mars et le 18 mai.

À lire aussi : Covid-19: face à un nombre record de contaminations, l'Italie renforce ses restrictions