Italie: un reconfinement à l’étude face à l’avancée des variants du Covid-19

·1 min de lecture

En Italie, la situation épidémiologique suscite l’inquiétude, les variants anglais et brésilien du Covid-19 circulent de plus en plus et le nombre de malades en soins intensifs est en constante augmentation. Le gouvernement devrait signer ce vendredi un nouveau décret confinant partiellement le pays.

Avec notre correspondant à Rome, Eric Sénanque

Le gouvernement italien veut se donner encore quelques heures avant de prendre un nouveau décret durcissant les mesures sanitaires pour contenir le virus, mais tout semble indiquer un prochain tour de vis.

Parmi les propositions formulées par le comité technico-scientifique italien, un retour en « zone rouge » de tout le pays durant les week-ends, comme à Noël avec la fermeture des bars et des restaurants, et le confinement total pour les villes ou régions où le seuil de 250 contagions par semaine pour 100 000 habitants est atteint.

Face à la hausse des contagions (plus de 22 000 mercredi 10 mars) la réouverture des cinémas et théâtres le 27 mars semble compromise. « Nous avons encore besoin de quelques semaines de sacrifice », a confié le ministre de la Santé Roberto Speranza tout en voulant garder confiance sur une accélération des vaccinations.

Dans certaines régions, les autorités locales ont déjà pris les devants, comme à Bari, dans les Pouilles, où le maire a décidé de fermer tous les commerces de détails à partir de 18h ; ou en Campagnie, où le président de la région a fait fermer tous les parcs et espaces de promenades au public. Les nouvelles mesures de confinement seront annoncées ce vendredi 12 mars par le gouvernement.