En Italie, le projet de Bannon de créer une université populiste bat de l'aile

AFP

ITALIE -  Dans un ancien monastère italien, Steve Bannon, l’ex-stratège de Donald Trump, cherche à monter une école de “gladiateurs” pour défendre “l’Occident judéo-chrétien”. Mais le silence qui règne encore entre ces murs séculaires témoigne de l’écho limité que l’Américain rencontre sur le Vieux continent.

Fondée en 1204 dans un écrin de verdure sur les contreforts des Abruzzes, à une centaine de kilomètres à l’est de Rome, la chartreuse de Trisulti, devenue monastère cistercien en 1947, dépérissait faute de vocations.

L’an dernier, le ministère de la Culture en a confié la concession pour 19 ans et 100.000 euros par an à l’institut catholique Dignitatis Humanae (DHI), un centre d’études dirigé par le Britannique Benjamin Harnwell, proche de Steve Bannon.

Une “formation hardcore”

Dans les austères cellules des moines, entre haies sculptées et chemins pavés, Benjamin Harnwell entend former les futurs leaders souverainistes, “guerriers culturels” contre le sécularisme, le jihadisme, l’immigration clandestine et l’exploitation des petites gens par une puissante élite.

Ce sera “une formation hardcore”, comme une sorte de retraite spirituelle, “pour vraiment mettre la main, le poing dans l’âme de l’homme et l’arracher, et pour faire sortir tout ce que n’est pas important, et faire rentrer et tout ce qui est bon, qui peut vraiment être travaillé”.

Steve Bannon a promis un million de dollars (894.000 euros) pour financer le projet, mais pour l’instant il semble être le seul à avoir réellement apporté son obole.

L’Américain a trouvé un terrain fertile en Italie, dirigée depuis juin 2018 par un gouvernement d’union entre la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème). Pour Steve Bannon, si cette expérience fonctionne, elle pourrait “changer la politique au niveau mondial”.

“Le rêve de Steve”

“Le rêve de Steve était de réunir une sorte de populisme de gauche et une sorte de nationalisme de droite et d’en faire une entité cohésive” et l’union Ligue-M5S en...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post