Italie: le procès de l'effondrement du pont de Gênes s'ouvre ce jeudi

Le pont Morandi effondré, à Gênes. - Valery HACHE / AFP
Le pont Morandi effondré, à Gênes. - Valery HACHE / AFP

Quatre ans après l'effondrement du pont de Gênes qui a causé la mort de 43 personnes le 14 août 2018, le procès de la catastrophe s'ouvre ce jeudi dans la ville italienne.

À la barre des accusés, 59 personnes physiques et morales, dont les deux sociétés qui avaient pour mission la gestion de l'édifice, Autostrade per l'Italia et SPEA, notamment poursuivies pour homicides involontaires, atteinte à la sécurité des transports et divers délits de négligence.

Plus de 200 parties civiles

L'effondrement de ce pont, qui avait mis en lumière le piètre état des infrastructures de transport en Italie, avait choqué le pays. Les sociétés d'entretien sont notamment accusés d'avoir réalisé des économies sur le dos de la sécurité.

La première journée de jeudi sera consacrée à l'audition des parties civiles, plus de 200 en tout. Parmi elles, certaines très médiatisées, telle qu'Egle Possetti, qui a perdu sa sœur, son beau-frère et leur bébé, ainsi que l'avocat de son comité de parents de victimes, Me Rafaele Caruso. Cette premire partie du procès, où une affluence record est annoncée, pourrait durer plusieurs semaines.

Le combat des rescapés au pied du pont

Au pied du pont, certains rescapés sont amers. Notamment ceux qui ne sont pas éligibles aux compensations, car jugés trop éloignés de la zone du drame. Rencontré par les équipes de BFMTV, Massimiliano Brainbanti est président du comité "La zone orange". Au volant de sa voiture, au pied du pont, il énumère les différents commerces qui n'ont jamais rouvert leurs portes.

"On a été isolé pendant quasiment deux ans. Les clients ont pris l'habitude d'aller ailleurs, et on ne les voit plus", explique-t-il. À la tête d'un salon de beauté, il a perdu une immense partie de sa clientèle. Mais situé à 350 mètres du pont, il échappe de peu aux compensations publiques.

"Pendant des mois, j'ai fait un détour de 60km pour venir travailler, abonde Salvatore Savaia, un primeur. "Qui est venu, et s'est retroussé les manches?".

En 2020, un tout nouveau pont a été inauguré, suite à la mobilisation de l'architecte transalpin Renzo Piano, à l'origine notamment du Centre Pompidou à Paris. 43 antennes lumineuses y ont été placées, en hommage aux 43 victimes du drame.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles