Italie. Sur le pont du Rialto rénové, à Venise, une plaque “trop clinquante, trop publicitaire”

·1 min de lecture

La rénovation du pont vénitien bâti au XVIe siècle s’est achevée en décembre 2016, mais ce n’est que ce 7 septembre qu’elle a été célébrée en grande pompe. Pour l’occasion, une plaque en l’honneur du mécène qui a financé les travaux a été dévoilée, non sans quelques critiques.

C’est une plaque comme on en trouve dans les salles de nombreux musées. Mais à Venise, sur le pont du Rialto, elle fait polémique. “Trop clinquante, trop grande et trop publicitaire. À peine inaugurée, la plaque rappelant à la postérité le rôle de Renzo Rosso dans le financement de la restauration du pont du Rialto suscite déjà la polémique”, résume La Repubblica.

Renzo Rosso, styliste et entrepreneur à la tête du groupe OTB, maison mère notamment de la marque Diesel, a financé à hauteur de 5 millions d’euros la rénovation du célèbre pont enjambant le Grand Canal de Venise, avec ses arcades et ses balustrades, un des monuments les plus photographiés de la Cité des doges.

“Verrue dans le paysage”

“Les réseaux sociaux se sont aussitôt déchaînés, s’en prenant aux dimensions de la plaque, à son emplacement sur la passerelle du pont du Rialto – à l’endroit même où, chaque jour, les touristes prennent des milliers de selfies –, à son aspect rappelant par trop les Stolpersteine [pavés commémoratifs] et à son impact visuel que d’aucuns qualifient de verrue dans le paysage.”

C’est en 2012, sous la précédente municipalité, que le milliardaire avait obtenu le droit de financer la rénovation du pont et d’y apposer une plaque pour la

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles