Italie : le pays, en manque d’enfants, se dépeuple

·1 min de lecture
Depuis des années l'Italie voit baisser le nombre de naissance, passant par exemple de 534 000 en 2012 à 404 000 en 2020, une année marquée cependant par la pandémie.
Depuis des années l'Italie voit baisser le nombre de naissance, passant par exemple de 534 000 en 2012 à 404 000 en 2020, une année marquée cependant par la pandémie.

Quand Daniela Vicino a commencé à enseigner en Sicile il y a une trentaine d'années, elle avait une trentaine d'élèves par classe. Un chiffre aujourd'hui quasiment divisé par deux en raison de la chute de la natalité.

Ils sont maintenant « 18-20 tout au plus, et même 15-16 dans certains cas », explique-t-elle à l'Agence France-Presse à Caltagirone, une ville du sud-est de la Sicile. « C'est très douloureux », ajoute-t-elle.

L'an dernier, les naissances plongeaient et l'immigration ralentissait

L'Italie a depuis longtemps l'un des taux de natalité les plus bas d'Europe, mais la situation a encore empiré avec la pandémie. L'an dernier, la population italienne s'est réduite de presque 400 000 unités, plus ou moins l'équivalent d'une ville comme Florence, pour tomber à 59,3 millions, alors que le nombre de morts explosait, les naissances plongeaient et l'immigration ralentissait.

Moins d'enfants aujourd'hui signifie moins d'adultes travaillant et payant des impôts dans quelques années, ce qui rendra le pays moins productif et en difficulté pour maintenir le niveau de vie de sa population vieillissante.

Cela a longtemps été un motif d'inquiétude pour les sociétés occidentales, mais cette menace est encore plus pesante pour l'Italie, l'une des économies les moins dynamiques des pays les plus industrialisés.

« Une Italie sans enfants [?] est une Italie qui finit lentement d'exister »

Le Premier ministre Mario Draghi a promis davantage de crèches, des aides pour les femm [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles