Italie : le parti de Giuseppe Conte forcé de discuter avec Matteo Renzi

Source AFP
·1 min de lecture
Matteo Renzi est de nouveau au cœur des discussions en Italie. 
Matteo Renzi est de nouveau au cœur des discussions en Italie.

Le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème avant son arrivée au pouvoir), principal soutien du chef du gouvernement démissionnaire Giuseppe Conte, s'est déclaré vendredi disposé à discuter avec Matteo Renzi, qui a pourtant provoqué l'actuelle crise politique italienne.

Cette décision, annoncée vendredi soir par un haut dirigeant du M5S à l'issue d'un entretien avec le président de la République Sergio Mattarella, représente un revirement spectaculaire pour le M5S, qui excluait catégoriquement la possibilité de renouer avec Matteo Renzi. Celui-ci a en effet fait chuter le gouvernement en retirant son petit parti, Italia Viva (IV), de la majorité.

« Donner des réponses concrètes dans l'intérêt du pays »

« Nous avons exprimé notre disponibilité à discuter avec ceux qui souhaitent donner des réponses concrètes dans l'intérêt du pays et dans un esprit de collaboration », a déclaré Vito Crimi, haut responsable du M5S, après l'entretien avec Sergio Mattarella. Pour Vito Crimi, l'Italie a besoin d'un « gouvernement politique qui partirait des forces de la majorité qui ont travaillé ensemble depuis un an et demi », a-t-il précisé.

Cette ouverture du M5S a immédiatement suscité une réaction positive d'IV, mais aussi des fissures au sein du mouvement, où ce revirement aura du mal à être accepté. Les propos de Vito Crimi « vont dans la direction de ce que nous avions demandé », s'est félicité Ettore Rosato, bras droit de Matteo Renzi. Vito Crimi a cependant souligné que le [...] Lire la suite