Italie: Naples, Roma, Fiorentina, gare au match piège

L'attaquant napolitain Gonzalo Higuain buteur contre le Chievo Vérone avec son coéquipier Jose Callejon à San Paolo, le 5 mars 2016

Les trois poursuivants de la Juventus vont se regarder en chiens de faïence ce week-end: ils poursuivent leur confrontation à distance en rencontrant tous des clubs luttant pour le maintien lors de la 29e journée du Championnat d'Italie.

Alors que la Juve reçoit Sassuolo dès vendredi, le Napoli se rendra à Palerme (17e) dimanche soir. Higuain (meilleur buteur du championnat avec 26 réalisations) et ses coéquipiers ont une certaine marge, cinq points d'avance sur la Roma, qu'il s'agit de préserver en Sicile.

"Nous sommes satisfaits de notre classement, la deuxième place octroie la qualification pour la Ligue des champions, mais nous essayons de faire toujours mieux en continuant à exprimer nos qualités match après match", a estimé le défenseur napolitain Raul Albiol au micro de Radio Kiss Kiss.

A l'affût, la Roma a aligné sept victoires consécutives en Serie A, dont celle de la semaine dernière sur la Fiorentina (4-1) qui lui a permis de doubler cette dernière et de prendre la troisième place, la dernière qualificative pour la Ligue des champions. Elle se rend sur le terrain de l'Udinese (16e) dimanche.

- Le 'mental' des Romains -

Mais le club de la capitale reste sur une élimination en 8e de finale de la Ligue des champions par le Real Madrid (0-2, 0-2). La désillusion s'est aiguisée au fil des occasions nettes manquées par Dzeko et Salah.

L'entraîneur romain Luciano Spalletti a pris soin d'évacuer toute gamberge à l'issue du match à Madrid: "Il est facile de trouver des raisons à cette défaite mais nous ne ressortons de ce match avec aucun dégât au niveau mental. Nous avons perdu mais nous avons joué. Nous devons souligner que nous avons eu plus d'occasions qu'eux, des occasions de changer la rencontre, d'en révolutionner l'aspect mental".

Pour la Fiorentina, désormais distancée de trois points par la Roma, l'occasion de se relancer est toute trouvée: elle accueille dimanche la lanterne rouge, le Hellas Vérone.

Les Florentins ont deux points de plus que l'Inter Milan (5e). Son entraîneur, Roberto Mancini, restera-t-il à Milan s'il échoue dans sa quête d'un retour en C1 ? "Il y a toujours de la motivation quand on fait le travail qu'on aime, a-t-il répondu. Et à l'Inter, il y a toujours de la motivation". A confirmer contre Bologne (9e) samedi soir.

Le programme:

Vendredi

(20h45) Juventus Turin - Sassuolo 1 - 0

Samedi

(18h00) Empoli - Sampdoria Gênes

(20h45) Inter Milan - Bologne

Dimanche

(12h30) Chievo Vérone - AC Milan

(15h00) Carpi - Frosinone

Fiorentina - Hellas Vérone

Genoa - Torino

Udinese - AS Rome

(20h45) Lazio Rome - Atalanta Bergame

Palerme - Naples