Italie : les négociations pour former un nouveau gouvernement échouent

Source AFP
·1 min de lecture
Giuseppe Conte a été contraint à démissionner de son poste de Premier ministre mardi 25 janvier (photo d'illustration).
Giuseppe Conte a été contraint à démissionner de son poste de Premier ministre mardi 25 janvier (photo d'illustration).

C'était une étape importante et elle a échoué. L'Italie reste confrontée à une crise politique majeure, provoquée par la démission du Premier ministre Giuseppe Conte. Les négociations entre les partis de la coalition au pouvoir pour tenter de former un nouveau gouvernement ont échoué, a annoncé mardi soir le président de la Chambre des députés. « Je n'ai pas constaté une disponibilité unanime pour donner naissance à une majorité « de gouvernement, a déclaré Roberto Fico à l'issue d'un entretien avec le président de la République Sergio Mattarella, qui l'avait chargé d'évaluer la faisabilité d'une reconduction de la coalition actuelle.

Le président italien a convoqué dans la foulée l'ancien président de la Banque centrale européenne Mario Draghi pour un entretien mercredi midi, a annoncé son porte-parole mardi soir. Giuseppe Conte a été contraint à la démission mardi 25 janvier, près de deux semaines après le retrait de sa coalition de l'ex-chef du gouvernement Matteo Renzi et de son petit parti, Italia Viva (IV), indispensable pour avoir la majorité parlementaire. Les deux piliers de sa coalition, le Parti démocrate (PD, centre-gauche) et le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème jusqu'à son arrivée au pouvoir), continuent à le soutenir.

Conte continue de gérer les affaires courantes

Matteo Renzi, Premier ministre de 2014 à 2016, continue en revanche à souffler le chaud et le froid sur son éventuel retour dans la coalition, envoyant des signaux contradictoires [...] Lire la suite