Italie : le Mouvement 5 étoiles au bord de la rupture

·1 min de lecture

Après un vote de confiance mouvementé en faveur du gouvernement Draghi, rien ne va plus au sein du Mouvement 5 étoiles (M5S). Abandonné par une partie de ses militants et de ses députés qui ne se reconnaissent plus dans cette formation, le mouvement, créé en 2009, est à deux doigts de la scission.

Pour le Mouvement 5 étoiles (M5S), l’avenir a désormais la couleur des soirs d’orage. Après le coup de gueule de quarante-cinq députés et sénateurs qui ont refusé de voter la confiance au gouvernement Draghi, le mouvement connait une grosse crise de nerf. Une partie des militants s’interrogent et se demandent si tout compte fait, cela valait véritablement la peine d’essayer de tout changer... pour ne rien changer. Du côté des rebelles, une quinzaine de sénateurs ont déjà été expulsés, les autres attendent leur lettre de remerciement. Mais certains pourraient décider d’anticiper leur exclusion en déchirant leur carte d’adhérent.Vers un "contre mouvement" 5 étoiles ?Selon la rumeur, les dissidents qui tablent sur le malaise d’une partie de la base pour les soutenir dans cette opération, seraient même prêts à former un contre-mouvement. Ils auraient déjà trouvé le logo de leur nouvelle formation et aussi un nouveau chef: Alessandro Di Battista, ex- pupille de Beppe Grillo, comique et co-fondateur du mouvement, qui a claqué la porte au lendemain du vote de confiance. " Je ne parlerais plus au nom du M5S, c’en est trop pour ma conscience politique, cela a été une belle histoire...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Données personnelles : l’Italie condamne Facebook à une amende de 7 millions d’euros

Au cœur de l'Italie, la petite République de Saint-Marin achète le vaccin Spoutnik V

Italie : Draghi blanchit Salvini, et les medias s’enthousiasment

En Italie, un gouvernement Draghi aussi dangereux qu'une bombe à retardement

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français