En Italie, Lampedusa replonge dans la crise migratoire

·1 min de lecture

La crise sanitaire avait un peu remisé au second plan la question migratoire en Italie. Mais avec l’arrivée des beaux jours, les débarquements ont recommencé dans l’île sicilienne de Lampedusa. Entre urgence sanitaire, crise économique et le retour des migrants, les insulaires crient leur désarroi.

Entre l’épidémie de coronavirus et la crise économique qui y sévit, l’Italie avait un peu oublié le phénomène. Puis le printemps est arrivé, les migrants ont repris la mer et les images des débarquements sur Lampedusa ont recommencé à tourner en boucle sur les chaînes de télévision.Cette île sicilienne est célèbre pour la Plage des Lapins, où une espèce protégée de tortues fait ses nids pour déposer ses œufs, sa grotte sous-marine, son sable blanc très fin, ses pêcheurs sur le port qui remaillent leurs filets, son couscous de poisson et… ses migrants. Située à mi-chemin entre la Sicile et la Tunisie, Lampedusa rêve de devenir une zone " Covid-free " pour relancer le tourisme, moteur de l’économie locale.Le centre d’accueil local est débordé et le gouvernement italien a encore une fois fait appel à la solidarité de ses partenaires européens qui font toujours la sourde oreille. " La semaine dernière, 2 400 migrants sont arrivés en un seul jour, explique Salvatore Martello, maire démocrate de Lampedusa. Après une longue période de silence due à l’épidémie, au ralentissement des débarquements, l’Italie a compris que rien n’avait changé, que le problème, qui est une question...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles