Italie : l’Etna se réveille mais la population reste calme

C’est un spectacle impressionnant en Italie. Dans le ciel, on peut admirer samedi 20 février un nuage de cendres qui monte jusqu’à six kilomètres d’altitude. L’Etna, le mythique volcan, s’est réveillé et est entré dans une phase active depuis trois jours. À Catane, une ville de 700 000 habitants située à une dizaine de kilomètres du volcan, des cendres et même des pierres volcaniques sont tombées dans les rues. Une population qui reste sereine Malgré les chutes de pierres volcaniques, les habitants de Catane ne semblent pas du tout inquiets. "Ici, on cohabite avec l’Etna. Et puis les explosions durent une heure ou deux, pas plus", confie l’un d’entre eux. Pour autant, les explosions étant imprévisibles et potentiellement dangereuses, les plus curieux n’ont pas le droit de trop s’approcher du volcan et ses alentours. La route pour accéder à l’Etna est fermée, seuls les scientifiques peuvent l’emprunter. Les gardiens de la zone sont, quant à eux, autorisés à se rendre à l’enclos : l’endroit où la coulée de lave avance.