En Italie aussi, le gouvernement veut lancer une application de traçage : "Immuni"

*

"Discrète, mais utile". C’est avec ce slogan accrocheur que le gouvernement entend mener tambour battant sa campagne publicitaire pour lancer son application de traçage. Crée par la société Bending Spoons spécialisée dans la production d’applications en collaboration avec Jakala (marketing digital) et avec le soutient du centre médical Santagostino (télémédecine), l’app « Immuni » doit permettre de suivre la propagation du SARS-CoV-2. « Tout sera anonyme, cette application n’enregistrera pas le numéro de téléphone des usagers, elle leur permettra de sauvegarder les données personnelles seulement sur leurs appareils et leurs servers et fonctionnera selon les lois européennes et italiennes en vigueur sur la protection des données individuelles » promet Luca Foresti, administrateur délégué de Santagostino.

Pas obligatoire mais fortement conseillée, cette technologie est l'outil sur lequel compte la communauté scientifique pour enrayer la propagation du virus et éviter une éventuelle deuxième vague, la hantise du corps médical. Reste à voir si cette déclaration suffira à rassurer les Italiens peu séduits par l'application.

Crainte concernant la vie privée

Depuis la présentation officielle de la petite « Immuni » durant une conférence de presse du président du Conseil italien Giuseppe Conte, plusieurs questions ont été soulevées sur les réseaux sociaux par les internautes. Leur crainte numéro 1 : la disparition de leur vie privée. «

Lire la suite