Italie : Gianluigi Buffon, 5 000 euros pour un blasphème

Source AFP
·1 min de lecture
Gianluigi Buffon, le 13 février 2021.
Gianluigi Buffon, le 13 février 2021.

Pour avoir utilisé « une expression blasphématoire » lors d'un match à Parme le 19 décembre, le gardien de la Juventus Turin Gianluigi Buffon a écopé jeudi 18 février d'une amende de 5 000 euros, a annoncé la Fédération italienne. La légende italienne de 43 ans, recordman du nombre de matches joués en Serie A (653 à ce jour), avait vertement harangué son coéquipier Manolo Portanova lors de la victoire 4-0 des Bianconeri. L'incident, qui avait échappé aux caméras de télévision, avait été capté dans un enregistrement audio.

Le blasphème figure dans le code de la justice sportive italienne. Depuis 2010 en Italie, plusieurs sanctions ont été prises contre des joueurs ou des entraîneurs ayant eu des propos considérés comme un manque de respect à Dieu ou au sacré. Mais les sanctions sont plus nombreuses cette saison, en raison des stades sans public qui permettent aux micros et aux caméras de capter les propos échangés par les joueurs ou les dirigeants. Le milieu de l'AS Rome Bryan Cristante, en décembre, et l'ailier de la Lazio Rome Manuel Lazzari, cette semaine, avaient eux été suspendus un match pour des propos « blasphématoires ».

À LIRE AUSSIBlasphème, le retour d'un crime imaginaire