Italie : engouement pour la bicyclette

Rome (Italie) et ses collines, ses embouteillages, ses pavés et ses routes en piteux état pourrait être à première vue un milieu hostile aux vélos. Pourtant, depuis quelques mois, ils ont envahi la ville. Avec la pandémie, les Romains sont devenus cyclistes. Valeria Picchi a vendu son scooter l'an dernier pour acheter un vélo électrique. Il lui permet d'emmener les enfants à l'école, d'aller au travail, elle ne se déplace plus sans. "Une révolution est en marche et j'en fais partie, nous ne sommes pas encore le Danemark, nous avons besoin de faire évoluer les mentalités et nous y allons petit à petit. Nous sommes une génération de transition." "L'engouement touche toutes les catégories de population de personnes" Dans ce magasin de vélos, les ventes ont bondi de 50% l'an dernier. Beaucoup de Romains se sont tournés vers le vélo, encouragés par les subventions de l'état italien jusqu'à 500 euros offerts pour l'achat d'une bicyclette neuve ou d'occasion. "Depuis l'année dernière, les choses ont changé. L'engouement touche toutes les catégories de population de personnes. Non seulement pour faire du sport mais aussi pour se rendre au travail", explique Giulio Maselli, propriétaire d'un magasin de vélo. Les élus locaux promettent un périphérique cyclable pour 2022.