Italie: dans la dernière ligne droite avant les élections, Giorgia Meloni hausse le ton

À moins d’une semaine des scrutins législatifs en Italie, la campagne électorale s’enflamme. Pour faire la différence, dans cette dernière ligne droite avant le jour de vote, les candidats du parti de Mme Meloni ont haussé le ton, jusqu’à devenir parfois embarrassants pour leur cheffe.

Avec notre correspondante à Rome, Anne Tréca

Avec une bonne longueur d’avance sur ses rivaux dans les sondages, le parti Fratelli d’Italia de Giorgia Meloni a de bonnes chances de diriger le prochain gouvernement dans une coalition des droites.

Et pour arriver au pouvoir, Giorgia Meloni est passée à l’offensive tous azimuts. Elle s'attaque à tous les obstacles comme Salvini, son rival dans la coalition, ses adversaires de gauche ou encore le gouvernement de Mario Draghi et l’Union européenne.

Et dans le parti, la mobilisation est générale. Son bras droit a accusé le ministre des Affaires étrangères de dire du mal de l’Italie dans le monde entier, un autre de ses fidèles a dénoncé un double jeu des Allemands sur le gaz russe, un de ses candidats les plus importants a remis en question la primauté du droit communautaire sur le droit italien, soit la base de ce qui fait l’Union européenne depuis 60 ans.

Un cas isolé, mais qui inquiète. Avec ses accents nationaux-populistes, Giorgia Meloni risque de libérer la parole des nostalgiques du fascisme.


Lire la suite sur RFI