Italie: les députées peuvent désormais allaiter en séance

Italie: les députées peuvent désormais allaiter en séance
Le parlement italien lors de la prestation de serment du président de la République Sergio Mattarella, le 3 février 2022 à Rome - Filippo MONTEFORTE © 2019 AFP
Le parlement italien lors de la prestation de serment du président de la République Sergio Mattarella, le 3 février 2022 à Rome - Filippo MONTEFORTE © 2019 AFP

Le comité italien chargé du règlement intérieur de la chambre a annoncé mardi que les députées italiennes peuvent désormais allaiter leur enfant en séance, et ainsi continuer à suivre les débats.

Les députées peuvent s'installer au dernier rang supérieur de l'assemblée ou dans une tribune réservée, alors que jusqu'à présent elles devaient s'isoler dans une pièce prévue à cet effet. L'allaitement sera autorisé jusqu'au premier anniversaire du bébé.

Le règlement intérieur de la chambre basse du parlement italien stipulait en effet que "aucune personne étrangère à la chambre ne peut, sous aucun prétexte, s'introduire dans l'assemblée où siègent ses membres".

"Cette bonne pratique, qui garantit la pleine jouissance d'un droit inaliénable, est un signal fort de la part de l'assemblée la plus représentative de la démocratie italienne", s'est félicitée la députée du Mouvement 5 Etoiles (M5S) Gilda Sportiello, à l'initiative de la réforme.

"Toute femme doit pouvoir allaiter partout où elle le souhaite", a-t-elle ajouté.

Encourager la natalité

Le M5S, formation populiste arrivée en tête des législatives en 2018, avait fait élire à la chambre de nombreuses jeunes mères issues de la société civile, et milite depuis pour leur permettre de mieux conjuguer vie professionnelle et familiale.

La députée d'extrême droite Giorgia Meloni, devenue Première ministre fin octobre, avait elle-même proposé une telle mesure en 2019 dans le cadre de son combat pour faciliter le travail des jeunes mères et encourager la natalité dans un pays qui traverse un véritable "hiver démographique".

La responsable du groupe Forza Italia (droite) au Sénat, Licia Ronzulli, s'est également félicitée de la réforme. Jeune eurodéputée, elle allaitait au parlement de Strasbourg où cela est autorisé. Les photos d'elle et de son bébé avaient fait la Une en Italie.

"Sur la conciliation entre travail et famille, les institutions, appelées à légiférer en ce sens, doivent donner l'exemple", a-t-elle tweeté.

Article original publié sur BFMTV.com