Italie. Décès : la région des Pouilles interdit le travail dans les champs dans les heures les plus chaudes

·1 min de lecture

Suite à la mort de deux personnes dans des conditions de chaleur extrême, le président de cette région du sud de l’Italie a décidé de prendre des mesures. Dans les journées où la température sera considérée trop haute, le travail dans les champs sera interdit de 12 h 30 à 16 heures.

Camara Fantamadi est mort le 24 juin, près de Brindisi. Il rentrait à vélo, après avoir travaillé pendant quatre heures dans une exploitation agricole, exposé au soleil. Antonio Valente, lui, est décédé dans la ville de Galatina, un jour plus tôt, alors qu’il était en train de distribuer des tracts sur la voie publique. Ces deux épisodes tragiques, survenus dans les Pouilles – région du sud de l’Italie frappée actuellement par une vague de chaleur extraordinaire – ont poussé Michele Emiliano à agir.

En effet, comme l’explique La Repubblica, samedi 26 juin, le président de la région a décidé de prendre une mesure forte, puisqu’il a publié “une ordonnance qui interdit le travail en condition d’exposition prolongée au soleil, entre 12 h 30 et 16 heures, jusqu’au 31 août 2021”.

Plus précisément, détaille le quotidien romain, c’est le travail dans le secteur agricole qui sera intéressé par cette mesure, “dans les jours où le site www.worklimate.it indiquera un niveau de risque haut”.

Une autre semaine à plus de 40 degrés

Même si à ce jour on ne peut pas imputer les décès d’Antonio Valente et de Camara Fantamadi seulement à la chaleur, le jeune âge des deux victimes (respectivement 35 et 27 ans) a suscité l’inquiétude des autorités. Quelques jours plus tôt, rappelle encore La Repubblica, “dans la ville de Taranto, un ouvrier qui travaillait sur un chantier est tombé dans le coma [il s’est déjà réveillé] et trois de ses collègues ont eu un malaise”.

Si les accidents causés par la chaleur touchent donc plusieurs “secteurs” dans les Pouilles, l’ordonnance de Michele Emiliano, elle, ne concerne que le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles